Médiation culturelle

La médiation culturelle au sein de l’association S.O.C.R.A.T.E. se déroule en plus du parrainage scolaire. Certaines familles vivent dans la précarité et se trouvent en rupture sociale facilitée par une situation financière fragile (chômage, familles nombreuses) mais également culturelle (barrière de la langue). La possibilité d’offrir à leurs enfants un accès à la culture est restreinte.
La médiation culturelle permet d’apporter aux élèves une meilleure compréhension de leur environnement socioculturel dans sa complexité et sa diversité. Des sorties dans les musées, les théâtres et les sites historiques afin de faire découvrir aux élèves leur patrimoine culturel (voir liste du rapport d’activité 2011-2012).
Le coordinateur présente l’activité culturelle aux binômes et aux parents des élèves suivis. Il peut également mettre en place des animations ponctuelles en lien avec la thématique de la sortie proposée.
Les activités proposées sont organisées au rythme des saisons. Durant l’automne et l’hiver, nous privilégions le théâtre et les expositions et au printemps les sorties en extérieur, souvent accompagnées de pique-nique et de jeux. Certains écoliers sont parfois étonnés de s’être amusés lors d’une sortie au musée, alors qu’ils avaient peur de s’y ennuyer quelques heures auparavant.
Les mots, Opéra, théâtre, exposition, archives, sont associés à un cadre formel, dissocié de la sphère du loisir. Le pari est de faire évoluer leurs représentations, afin qu’ils s’approprient des structures culturelles telles que le théâtre ou le musée.
Le parrainage scolaire favorise la mixité sociale et les échanges culturels. En effet, les enfants parrainés sont pour la plupart domiciliés en zones urbaines sensibles et issus de milieux défavorisés ou de familles primo-arrivantes. Les lycéens quant à eux sont en phase de réussite scolaire. Le parrainage permet alors au binôme d’échanger, et de découvrir de nouveaux horizons culturels.
Le lien privilégié qui s’établit entre ces jeunes, crée un climat propice au dialogue et au questionnement. Parfois, l’étude d’une matière scolaire débouche sur des interrogations, un débat. A d’autres moments, les enfants souhaitent partager avec les lycéens et les coordinateurs des évènements du quotidien.
Le fait de pouvoir partager cette expérience en groupe, avec leur parrain, crée un climat propice au jeu qui redonne à la connaissance et à l’apprentissage un aspect ludique et spontané. Il est effectivement plus facile et distrayant de se poser des questions en groupe. L’émulation créée par l’interaction des lycéens et leur filleul, redonne son véritable sens au plaisir d’apprendre.