« Mon Socrate à distance », par Amina

Je m’appelle Amina (1ère) et je me suis occupée de Mokrane (5ème au collège Jules-Michelet de Saint-Ouen) pendant cette période de confinement en l’appelant une fois par semaine tous les jeudis. Au début de nos appels, Mokrane était assez gêné et timide ce qui est, je pense, normal pour tous les élèves. Pour le rendre plus à l’aise, je lui demandais de ses nouvelles, il me disait comment ça se passait à la maison mais aussi au niveau des cours. On parlait surtout de loisirs, de séries etc… car je ne voulais pas trop l’embêter avec l’école. On rigolait beaucoup et on se racontait nos semaines. J’ai d’ailleurs senti que ces appels lui redonnaient le moral, c’était de plus en plus drôle et cela lui faisait plaisir de m’avoir au téléphone. J’étais moi aussi très heureuse de continuer mon bénévolat à Socrate pendant cette période particulière. Je parlais aussi à la mère de Mokrane de temps en temps, ils sont tous les deux adorables ;);). Il y avait seulement un point négatif, j’avais parfois du mal à trouver de nouveaux sujets de conversation et même si c’est normal, j’essayais de faire en sorte à ce qu’il y ait le moins de « blancs »possibles… Globalement, c’était une expérience très positive et cela nous a permis à tous les deux de passer du bon temps et de continuer à garder un lien même si nous restions confinés chez nous.

Amina Rahouani, 1ère au Lycée Auguste Blanqui, Saint-Ouen

Laisser un commentaire