« Mon Socrate à distance », par Alice

J’ai rejoint l’association Socrate en milieu d’année scolaire, j’y pensais depuis longtemps et j’étais très heureuse quand j’y suis allée ! Malheureusement, je n’ai pu rencontrer qu’une seule fois Moussa, l’élève que j’accompagne, à cause du confinement.
Puis Marie, ma tutrice, m’a appelée pour poursuivre l’accompagnement de Moussa par téléphone. J’ai pris cela comme une chance. J’ai donc appelé pour la première fois Moussa et c’était assez bizarre… Au téléphone l’approche n’est pas du tout la même.
Puis au fil des appels, tout était beaucoup plus fluide et je vois aujourd’hui les choses autrement : c’est une autre manière d’aider Moussa et je dirais même que c’est enrichissant de pouvoir partager ça avec lui dans cette situation exceptionnelle ! Cela me fait très plaisir de voir que Moussa et sa famille ont confiance en moi. Nos appels ne sont pas très longs mais sont satisfaisants car je l’aide comme je peux dans ses devoirs et je prends des nouvelles de lui, et ça me fait très plaisir !

Alice,
lycéenne et bénévole Socrate

Laisser un commentaire